Jardinage

Emplois du mois sur les balcons et terrasses en septembre


Balcons et terrasses en septembre


En septembre, les jardins en pot se rétablissent après la période la plus chaude de l'année: à partir du milieu du mois, les températures commenceront à baisser et les pluies deviendront plus fréquentes, favorisant la croissance végétative et de nouvelles floraisons. C'est, avec mai, l'un des mois les plus satisfaisants et beaucoup le comparent à un deuxième printemps, mais avec des couleurs plus chaudes et plus délicates. Pour tirer le meilleur parti de nos espaces extérieurs, nous devrons nous consacrer à temps au nettoyage, à l'irrigation et au confinement des parasites et des cryptogames

Taille



Au retour de vacances, ou tout simplement à cause de la chaleur, on peut se retrouver avec des vases plutôt nus à la base, sans fleurs et avec de nombreuses feuilles jaunes. Dans la plupart des cas (notamment pour les géraniums, pétunias, verveines ...) vous pouvez intervenir en coupant et en nettoyant de façon assez drastique. Nous suivrons ensuite l'administration fréquente d'engrais liquide et l'irrigation: nous verrons une reprise rapide de la croissance végétative et de la production de bourgeons.
Des interventions similaires peuvent être demandées par des arbustes (roses), des grimpantes ou des re-floraisons herbacées ou une floraison prolongée. Si nous ne l'avons pas fait avant (juillet / août) nous pouvons procéder à l'élagage des arbustes qui fleurissent sur les vieilles branches. En stimulant la croissance et la propagation, nous aurons, l'année suivante, des bourgeons plus abondants et une croissance compacte.

Maintenance et propagation


Tout d'abord, nous devons poursuivre le travail d'élimination des mauvaises herbes: avec la baisse des températures et des pluies, elles sont plus fréquentes et la croissance est plus rapide.
De nombreuses plantes à fleurs (dahlias, tournesols, asters de septembre) ont de grandes corolles sur des tiges hautes mais délicates: afin de les conserver le plus longtemps possible nous préparons des tuteurs.
La plupart des plantes bulbeuses d'été ont atteint la fin de leur cycle (par exemple glaïeuls, lilium, hemerocallis). Il n'est pas toujours nécessaire de les extraire du sol: nous procédons tous les deux ou trois ans. Nous devrons vérifier qu'ils sont exempts de moisissure et éventuellement faire la séparation des bulbes latéraux. Nous pouvons ensuite les placer dans un endroit sec et frais jusqu'au printemps suivant.
C'est aussi un bon moment pour les multiplications: boutures ligneuses ou semi-ligneuses. Ils s'enracineront assez rapidement et nous pourrons les mettre en pot au printemps prochain. C'est aussi un excellent moment pour semer les bisannuelles et vivaces: grâce au climat doux, nous aurons une germination rapide et une bonne croissance.

Irrigation et fertilisation



Comme nous l'avons dit dans cette période, nous pouvons nous permettre de forcer un peu les plantes en administrant des doses plus élevées d'engrais. Grâce aux températures plus douces, ils ne subiront pas de dommages et, en effet, ils produiront une nouvelle végétation et des fleurs. Pour les plantes herbacées et les petits arbustes, nous préférons un produit liquide, tandis que pour les plantes plus grandes, il est bon d'opter pour des granules à libération lente.
Les irrigations sont également importantes, mais nous devons toujours prendre en compte les températures, la taille du pot, le substrat et les besoins individuels de la plante. Au retour de vacances nous sommes, pour quelques jours, un peu plus assidus, puis nous reprenons les habitudes. En général, plutôt que d'en faire trop, avant de retourner irriguer, il vaut mieux attendre que le sol sèche en profondeur.

Travaux du mois sur les balcons et terrasses en septembre: Ravageurs et maladies



Avec le changement progressif de saison, nous avons également une rotation normale des parasites et des phytopathologies.
À mesure que les températures baissent et que l'humidité augmente, l'araignée rouge deviendra plus rare, mais les infestations de pucerons et de cochenille se poursuivront. Dans les cas moins graves, nous pouvons utiliser du macérat ou du pyrèthre, sinon il est préférable d'utiliser des produits plus persistants (pyréthrinoïdes, systémiques ou, pour la cochenille, huile blanche activée). Avec la chute il y a aussi un retour des cryptogames (oïdium, gale), évitez-les avec des traitements fréquents avec des produits de couverture, surtout après les pluies. Nous vérifions également régulièrement les feuilles: en éliminant rapidement les personnes affectées, nous réduirons considérablement la propagation.