Jardinage

Le jardin en octobre


Entretien du jardin en octobre


Nous entrons définitivement à l'automne. Les températures baissent et les jours raccourcissent de plus en plus, mais il est toujours possible de passer d'agréables moments à l'extérieur, surtout en début d'après-midi.
Les basses températures, les couleurs chaudes du feuillage et le brouillard donnent une atmosphère feutrée à notre jardin: pour en profiter pleinement, nous envisageons la construction d'une véranda ou l'achat de poêles spéciaux ou d'un brasero.
Mais c'est aussi une période très exigeante: il faut protéger les plantes du gel hivernal et les préparer à la croissance printanière, ainsi que mettre en place de nouveaux projets et insertions.

Conception et insertion d'arbres et d'arbustes


Octobre et novembre sont idéaux pour la conception d'espaces verts et de plantes. Les basses températures et les pluies fréquentes favorisent également l'enracinement des arbres et arbustes à racines nues; de plus, pendant les mois d'hiver, les sujets commenceront à développer leurs racines et nous aurons une excellente croissance végétative, dès le premier millésime. Le conseil est de concevoir dans le temps les plantes à insérer en tenant compte des caractéristiques du sol et de l'exposition, ainsi que de la taille, des couleurs et de la texture du feuillage: il est important de toujours créer un ensemble harmonieux. Si possible, nous ouvrons de grands trous bien à l'avance, nous créons un bon drainage et nous faisons une fertilisation de fond avec du fumier ou de la cornunghia.

Conception de parterres de fleurs avec des plantes herbacées et bulbeuses



Octobre et novembre représentent également la période idéale pour créer des parterres de fleurs bulbeuses. Avant de commencer, informez-vous sur le climat: il est important qu'il n'y ait pas de fortes hausses de températures (elles font végéter certains géophytes puis perdent la partie aérienne dès les premières gelées). Par exemple, nous pouvons planter des tulipes, des jonquilles, des crocus, des muscari, de l'iris, de l'allium, des perce-neige et des freesias. Nous les plaçons également à différentes profondeurs dans le même sol, créant une floraison scalaire. Souvenons-nous de combiner avec précision les couleurs et les tailles.
Au lieu de cela, nous devons être plus prudents avec les plantes herbacées vivaces: les jeunes peuvent périr à cause du gel et, surtout, de l'humidité persistante. Surtout dans les régions du nord et de l'intérieur, il est préférable de reporter la fin de l'hiver ou d'accorder une attention particulière au drainage.

Entretien, semis et boutures


Il est important de garder nos parterres et nos bordures propres: nous éliminons les inflorescences flétries qui donnent un aspect salissant (mais il y en a qui restent agréables longtemps, comme celles des hortensias ou des graminées). Au lieu de cela, nous collectons toutes les feuilles tombées: si elles sont saines, elles peuvent être mises dans le bac à compost ou utilisées comme paillis; si nous avions un cryptogame, nous les brûlons ou le disfiamocène.
Nous observons attentivement les frontières: si les plantes vivaces se sont trop développées, nous pouvons procéder à la division: nous ne gardons que les parties externes et les jeunes, en les réinsérant immédiatement.
Au début du mois, il est encore possible de semer des vivaces et des bisannuelles ou de faire des boutures ligneuses: pour vérifier l'enracinement il faudra attendre le printemps.

Le jardin en octobre: ​​préparation pour l'hiver



À partir du milieu du mois, nous pouvons nous consacrer à la préparation du jardin pour l'hiver.
Nous identifions les plus sensibles au froid: les petites plantes rustiques ou jeunes. Si en pots et de petite taille, ils peuvent être déplacés à l'intérieur ou dans une serre. En l'absence de locaux adaptés nous pouvons les recouvrir de draps et les placer contre un mur au sud. Pour les protéger sur place nous recourons à un paillage épais du pied et à une ou deux couches de tnt sur la partie aérienne.
Il est temps d'enrichir le sol: nous distribuons une couche abondante de farine ou de fumier en granulés dans les parterres et les bordures: les fortes pluies et l'hiver vont le faire pénétrer dans le sol.
Nous réalisons également un traitement à base d'huile blanche activée sur des sujets fortement affectés par les pucerons, la cochenille ou le tétranyque rouge. Un passage cuivrique sur l'écorce, les coupes et le sol est également utile.